Ischnura hastata (Say, 1839)

Classe : Insecta Ordre : Odonata Famille : Coenagrionidae Genre : Ischnura
Chargement...

  • 106
    observations

  • 22
    communes

  • 13
    observateurs

  • Première observation
    1973

  • Dernière observation
    2024
*Attention, l'ensemble des données présentées sur cette fiche est calculé et/ou diffusé à partir des données bancarisées sur KaruNati, la plateforme régionale du Système d'Information de l'iNventaire du Patrimoine naturel (SINP) de la Guadeloupe. Les répartitions spatio-temporelles présentées sur cette fiche sont indicatives et ne peuvent être considérée comme une réalité exhaustive des caractéristiques phénologiques de ce taxon, n'étant fondées que sur des observations ponctuelles.

Informations espèce

Biologie :
L'Ischnure hastée est inféodée, comme 95% des libellules de Guadeloupe, aux eaux stagnantes. Si la ponte a lieu dans l'eau, c'est dans la zone terrestre, constituée par les zones herbeuses denses situées autour de ces milieux que les adultes vivent, toujours dans le couvert végétal. Ces deux milieux de vie montrent bien l'intérêt de conserver les milieux humides, mais également les milieux terrestres qui leur sont associés. Redoutable prédateur au stage larvaire comme au stage adulte, l'Ischnure hastée fait grande consommation de moustiques notamment.

Répartition :
Largement répandue dans les Amériques, cette espèce est également présente aux Açores. Sa taille réduite (environ 20 mm) lui permet d'être emportée par les vents, et ainsi de coloniser les îles les plus éloignées.

Menaces :
Comme pour les 37 autres odonates de Guadeloupe, cette espèce est menacée par la disparition des mares et étangs, leur comblement ou par les déchets ménagers qu'on y jette. L'usage des pesticides, mais également la rectification des berges, la fauche des prairies inondables sont également des facteurs de raréfaction.

Protection :
Maintenir en eau les milieux stagnants et leurs zones terrestres associées, éviter le comblement ou la pollution des zones humides sont des mesures à mettre en oeuvre pour favoriser les odonates. La diversité des libellules et la taille de leurs populations ont un impact direct sur les populations de moustiques vecteurs qu’elles contribuent à réguler.
Agrion hastata Say, 1839 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles